Injections
Peelings
Lasers
Nutrition
Mésothérapie
Greffe de cheveux
 
 
Injections
Les Injections de BOTOX® ou TOXINE BOTULIQUE

Qu’est ce que le BOTOX® ?

 

le Botox® , comme le Vistabel ®ou le Dysport ®sont les noms commerciaux de la Toxine Botulique de type A sécrétée par une bactérie (clostridum botulinum) qui se développe dans les conserves et charcuteries avariées et qui est responsable du Botulisme .Elle bloque la conduction de l’influx nerveux dans le muscle.

La toxine botulique de type A est utilisée depuis 30 ans dans le traitement de différentes affections ophtalmologiques, O.R.L ou neurologiques où il existe un spasme musculaire.

Comment le BOTOX® supprime t-il les rides cutanées ?

botoxAvec le vieillissement les muscles peauciers, adhérents aux plans cutanés profonds,  ont tendance à rester contractés de façon permanente. Ces contractions provoquent ou accentuent les plis ou rides de la peau en surface .
La Toxine Botulique a pour but d’affaiblir le muscle dans lequel elle est injectée de façon temporaire ( 4 à 6 mois ) . Cela a pour conséquence d’atténuer les rides cutanées car en détendant le muscle, la peau adhérente au muscle se déplisse.
 En jouant sur les différents muscles qui s’opposent on peut créer également un véritable "effet lifting" du haut du visage avec ouverture du regard et disparition des rides de la patte d’oie..
La toxine botulique ne traite donc que les rides musculaires ou rides d’expression. Les petites rides ou plissé solaire (joues par exemple) comme les rides de ptose ( sillons-naso-géniens , plis d’amertume) ne sont pas traitées par la toxine.
L’application esthétique de la toxine se fait principalement au niveau des rides du front, de la glabelle ( rides du lion entre les sourcils) et des pattes d’oie (sur le côté des yeux) mais  aussi certaines rides du nez , péri buccales ou du cou  « cou de dindon » ou corde platysmales
Il faut rappeler qu’en dehors de la glabelle et du front, ces injections se font hors des indications thérapeutiques prévues par l’autorisation de mise sur le marché (AMM) dont fait l’objet ce produit.

Enfin la toxine  encore être utilisée dans le traitement de la transpiration excessive des aisselles , paumes des mains et plantes des pieds ( mise au repos des glandes sudorales). Ce traitement en été permet de traiter les personnes dont la sudation est excessive voir gênante. Se rapporter au chapitre de la toxine Botulique dans l’hyperhidrose.

 

 




Comment se déroulent les injections ?

vistabel botox dysportle jour des injections il ne faut pas être à jeun. Pour les femmes , prévoir de venir sans maquillage ou le  retirer avant les injections.
Le médecin  à l’aide d’une seringue et de toutes petites aiguilles va piquer le muscle sous la peau à des endroits précis qu’il va déterminer et marquer à l’aide d’un crayon dermographique lors d’un examen au cours duquel il va vous demander de contracter et décontracter les divers muscles de la zone à traiter. Pendant les  quatre heures qui suivent les injections,il est recommandé de ne pas faire de sport intensif et de ne pas s’allonger. Il faut également éviter de manipuler les zones traitées pendant les 24h qui suivent la séance et éviter dans les jours qui la précédent et qui la suivent la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires pour minimiser  les risques de saignement qui pourraient faire fuir le produit vers des muscles non choisis. En revanche il est parfois conseillé de mobiliser les muscles injectés dans les heures qui suivent pour accroître la diffusion.

Le résultat est il immédiat ?

vistabelLes résultats sont visibles au bout d’une semaine environ. Une injection de correction est parfois nécessaire pour parfaire le résultat. Elle doit se faire dans un délai de 2 à 4 semaines .
Dans de très rares cas, le traitement peut être un échec. Le caractère rebelle des fronts épais et musclés, en particulier chez l’homme, nécessite des doses plus fortes.
Des injections trop fréquentes peuvent être la cause d’échecs (apparition d’anticorps)


Quel est le rythme idéal des injections ?

Les premières injections doivent être espacées de 4 à 6 mois environ. Par la suite le résultat peut se maintenir un an entre deux injections. Il est recommandé de ne jamais rapprocher les séances à moins de 3 mois pour éviter notamment une résistance au produit (effet vaccin).
 
Quelles sont les  précautions à prendre ?

Les injections ne sont pas recommandées si l’on souffre de spasmes musculaires pathologiques, d’épisode de paralysie des muscles de la face, de maladie neuro-musculaire ou de trouble de la coagulation. Il est également recommandé de s’abstenir en cas de maladie auto-immune, de prise d’anticoagulants, d’aspirine, d’anti-inflammatoires, de certains antibiotiques (aminosides, tétracyclines), en cas de grossesse ou d’allaitement, d’antécédents de dysphagie, de fausses routes ou de pneumopathie d’inhalation.

 

 

 


Existe-t-il des complications ou  des risques à se faire injecter ?

Pour ce qui est des complications elles sont minimes dans les mains d’un praticien formé et expérimenté :
Les injections ne sont pas douloureuses mais de petites ecchymoses peuvent survenir aux points d’injection ; elles disparaissent en quelques jours. Des oedèmes fugaces peuvent survenir durant quelques heures au niveau des paupières, des maux de tête  parfois durant plusieurs heures mais ils sont le fait d’injections concentrées et profondes, une impression de  lourdeur des sourcils peut également persister 2 à 3 semaines.

Une diffusion mal contrôlée du produit injecté peut entraîner une descente de la paupière ou du sourcil, la remontée des bords des sourcils (effet Méphisto), des troubles de la mimique (asymétrie du sourire par exemple).

Ces incidents ne sont pas durables et pour la plupart sont corrigés rapidement par une nouvelle injection. Cependant ,il est normal de garder une petite ride à peine visible sur les côtés du front. Cette ride correspond à la contraction d’une partie du muscle frontal  qui empêche la chute disgracieuse du sourcil.

Enfin la tendance actuelle est d’utiliser des concentrations de produit plus faibles qu’il y a quelques années afin d’éviter une fixité trop importante des traits. Il faut savoir conserver un visage expressif. C’est là que se situe le savoir faire du praticien.

Quant aux risques , la toxine botulique est un produit sous la haute surveillance des instances sanitaires, AFSSAPS en France, FDA ( Food and Drug Administration) aux USA…, et aucun patient ayant reçu de la toxine botulique à des fins esthétiques n’a fait à ce jour d’accident grave.

Injectée à des doses 10  fois inférieures aux doses utilisées dans les affections musculaires, la toxine botulique, dans son utilisation esthétique, entre des mains expérimentées, ne présente aucun risque sur le plan nerveux ou sur le plan général à condition de respecter scrupuleusement les contre-indications et de bien suivre les recommandations de l’AFSSAPS. Aucun test préalable n'est nécessaire. Son effet est totalement réversible.

BOTOX ® et VISTABEL® sont des produits du laboratoire ALLERGAN avec AMM.
DYSPORT® est un produit du laboratoire IPSEN-BIOTECH sans AMM.

 

 
Les injections de comblement

botoxA l’heure actuelle le médecin esthétique dispose de nombreux produits destinés au comblement des rides superficielles, profondes, des cicatrices et des dépressions cutanés :

Combien y a-t-il de sorte de produits et quels sont ceux à éviter?


D’abord il y a les produits interdits ou à proscrire :

Silicone, produits à base de corps étrangers non résorbables (Artecoll®, Dermalive®…) en raison d’ importants risques de complications à type granulomes qui surviennent dans les suites de l’injection avec parfois 10 ans de recul comme pour la silicone !

Récemment les produits à résorption lente 2 ans environ, biocompatibles et dégradables : 
Radiesse®, Altean®, Sculptra®, new fill®...

Enfin les  produits résorbable en un an environ, de loin les plus utilisés, il s'agit de:

radiesse

L’Acide hyaluronique (AH)
L'acide hyaluronique est le produit de référence pour les injections de comblement. C’est de loin le plus utilisé et l'un des plus sûr. C'est un sucre qui a la propriété d'hydrater les tissus où il est présent. C’est un constituant naturel du derme chargé de maintenir sa bonne hydratation.
Il est utilisé dans de nombreuses spécialités médicales depuis des années sans problème particulier(ophtalmologie, rhumatologie...).
Injecté dans le derme, il peut combler des rides et ridules, remodeler des lèvres, redonner des volumes (pommettes). Il est totalement biodégradable en quelques mois. Les risques d'allergies sont exceptionnels.

perlane


Il se présente sous la forme  réticulée (enroulé sur lui-même) ou non réticulée . Non réticulé sa durée de vie et d’action  est courte (1 à 2 mois) et on ne l’utilise guère en médecine esthétique que pour le mésolift (voir paragraphe Mésolift) ou les fines rides de la patte d’oie, du cou et du décolleté. Réticulé sa durée d’action est bien plus longue (9 à 12 mois)Les produits à base d’AH sont très nombreux sur le marché . Certains se destinent aux rides

 

superficielles ou moyennement profondes :Esthélis, Fortélix, Jolidermis, Hylaform®, Restylane ®, Perlane ®, Surgiderm ®, Juvederm ®, Stylage® d’autres aux volumes : Teosyal deep line ®, Sub Q®, Voluma,®, d’autres sont destinés aux volume des lèvres : Kiss ®, etc (liste non exhaustive)

Le collagène bovin n’est presque plus utilisé car il nécessite des tests d’allergie en raison de son caractère  immunogène.

Evolence est un nouveau collagene d origine synthétique.

 

 

 

Les autres produits à résorption lente , induisant la formation  de collagène  sont donc : 

L’acide poly-lactique (Sculptra ®, New feel®), sans dérivé animal, est dépourvu de risque allergique, biocompatible, résorbable sur plusieurs mois ou années (durée variable selon les sujets). Il est destiné au remodelage des volumes  ( creux du visage apparaissant dans le vieillissement ou dans certaines maladies comme le VIH) car il stimule la production de collagène.. La technique d’injection est plus complexe, la réponse est lente, le prix plus élevé mais au final dans des mains expertes le résultat est souvent exceptionnel.

L'hydroxyapatite de Calcium est présent naturellement dans notre corps (dents et os) Il est le composant d’un injectable le Radiesse® C’est un  produit de comblement résorbable de longue durée (2 ans).Il va restaurer les volumes du visage (joues creuses), combler les sillons naso-géniens et les rides profondes, corriger les imperfections du nez (bosses).Biocompatible il va également stimuler la production de collagène par les cellules du derme, en injection dans les mains.Il n’est pas fait pour la lèvre rouge. Il a été agrée par la FDA .

Le Triphosphate de Calcium associé à l’Acide Hyaluronique non réticulé ou Altéan® BTCP peut s’injecter plus superficiellement dès 35 ans pour prévenir et traiter les tempes,les arcades,les pommettes et les joues, les sillons naso-géniens, le menton et l ovale du visage. Rapidement et totalement résorbable il va induire  un néo-collagène qui va persister jusqu'à 18 mois. Il a donc d’excellentes qualités d inducteur tissulaire et donne un résultat trés naturels en 3 mois, il est très bien toléré.Il a été agrée par une étude loi Hurriez.Il ne s injecte